transparent

transparent, ente [ trɑ̃sparɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. m.
• 1370; tresparent XIIIe; lat. médiév. transparens, rad. parere « paraître »
I Adj.
1Qui laisse passer la lumière et paraître avec netteté les objets qui se trouvent derrière. « L'onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours » (La Fontaine). cristallin, limpide. « Chaque aéroport vantait son temps clair, son ciel transparent » (Saint-Exupéry). Tissus transparents, assez fins pour qu'on puisse voir au travers. ⇒ vaporeux. « des mousselines de Dacca [...] transparentes comme le jour » (Bernardin de Saint-Pierre). Papiers transparents : calque, papier cristal.
Phys. Corps, milieu transparent, doué d'un coefficient de transmission voisin de l'unité. — Anat. Milieux transparents de l'œil.
2Par ext. Translucide, diaphane. « les feuilles printanières, raides et transparentes comme des lames de jade sous le soleil » (Colette). Teint transparent, clair et délicat. Peau transparente.
3Qui laisse voir clairement la réalité psychologique. « Son âme était transparente et pure comme son teint » (France). « c'était un homme assez transparent [...] On lisait facilement dans sa pensée » (Romains).
(v. 1790) Qui laisse voir le sens. Allégorie, allusion transparente, facilement déchiffrable. ⇒ clair, évident.
4Visible par tous, non dissimulé (en matière fiscale, dans les affaires). Comptabilité transparente.
5Inform., télécomm. Qui présente la qualité de la transparence (5o). Mode de gestion de la mémoire transparent pour l'utilisateur.
II N. m.
1(1664; h. XVIe) Panneau de matière très fine, peint ou non, derrière lequel on dispose des lumières pour produire un effet décoratif par transparence.
2Archit., sculpt. Motif décoratif sculpté à jour et destiné à être éclairé par-derrière (dans le gothique flamboyant, le baroque).
3(1718) Feuille de papier réglée que l'on met sous une autre feuille pour écrire droit (par transparence). guide-âne.
4Document sur support transparent destiné à être projeté à l'aide d'un rétroprojecteur.
⊗ CONTR. Opaque, 1. trouble; brumeux. Épais. Caché, obscur.

transparent nom masculin Feuille où sont tracées des lignes noires et qui, mise sous le papier sur lequel on écrit, permet d'écrire droit. Document monté sur support translucide en vue de se prêter à des projections. Vieux. Support de papier, de tissu sur lequel figuraient des motifs décoratifs, ou élément d'architecture sculpté à jour, destiné à être vu en transparence grâce à une source lumineuse située derrière. ● transparent, transparente adjectif (latin médiéval transparens, -entis, du latin classique trans, à travers, et parere, paraître) Se dit d'un corps transmettant la lumière par réfraction et au travers duquel les objets sont visibles avec netteté. Se dit d'un matériau qui laisse relativement passer la lumière : Une porcelaine transparente. Se dit d'un tissu, d'un papier, d'une peau assez fine pour qu'on voie à travers. Dont les raisons ou le sens sont faciles à deviner : Une allusion transparente. Qui a un fonctionnement clair, que l'on ne cherche pas à dissimuler à l'opinion : Des affaires publiques transparentes.transparent, transparente (difficultés) adjectif (latin médiéval transparens, -entis, du latin classique trans, à travers, et parere, paraître) Sens Ne pas confondre ces deux mots que sépare une importante nuance de sens. 1. Transparent = qui se laisse traverser par la lumière et permet de distinguer nettement les objets à travers son épaisseur. 2. Translucide = qui laisse passer la lumière sans permettre de distinguer nettement ce qui se trouve derrière. ● transparent, transparente (synonymes) adjectif (latin médiéval transparens, -entis, du latin classique trans, à travers, et parere, paraître) Se dit d'un corps transmettant la lumière par réfraction et...
Synonymes :
Contraires :
Dont les raisons ou le sens sont faciles à deviner
Synonymes :
- évident
Contraires :
- caché
- hermétique

transparent, ente
adj. et n. m.
d1./d adj. Doué de transparence. étoffe, eau transparente.
|| Fig. Allégorie, allusion transparente, qui se comprend clairement.
d2./d n. m. Nom donné à diverses surfaces de matière transparente (papier, plastique, tissu, etc.) dont la transparence permet de réaliser certaines opérations ou d'obtenir certains effets.

⇒TRANSPARENT, -ENTE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — 1. Qui laisse passer la lumière, qui ne fait pas écran à la vision. Synon. diaphane; anton. opaque. Corps, milieu transparent; eau transparente. [L'herbe] forme à peine un duvet transparent mêlé de quelques brins cotonneux que l'air agite. On y voit jouer la lumière et vibrer la chaleur comme au-dessus d'un poêle (FROMENTIN, Été Sahara, 1857, p. 73). À ce moment, l'air qui était noir avait commencé à devenir gris, ce gris devenant lui-même de plus en plus transparent et léger autour d'eux, où les choses reprenaient peu à peu leurs propres couleurs (RAMUZ, Derborence, 1934, p. 72).
P. anal. [En parlant d'un corps, d'une chose] Qui a perdu son opacité, qui est comme dématérialisé, évanescent. Je m'aperçus que c'étaient des trams et des autos transparents de vitesse (A. FRANCE, Pierre bl., 1905, p. 256).
— [En parlant d'une pers.] Dont la présence n'est pas remarquée par autrui, qui est comme sans existence. Il répandait sur chacun son indulgente bonté. Moi-même s'il me voyaitmais j'étais transparent à ses regardsje trouverais grâce à ses yeux (SARTRE, Nausée, 1938, p. 114).
2. Qui est clair, lumineux. Anton. terne. Monté aux colonnes du Parthénon avec l'aurore, j'ai vu le Cythéron, le mont Hymette, l'Acropolis de Corinthe, les tombeaux, les ruines, baignés dans une rosée de lumière dorée, transparente, volage, que réfléchissaient les mers, que répandaient comme un parfum les zéphyrs de Salamine et de Délos (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 337).
3. PEINTURE
a) Couleur transparente. Couleur qui laisse transparaître le support ou la couche de peinture qu'elle recouvre. [On peut pratiquer] des combinaisons soit de deux couleurs transparentes, soit d'une couleur transparente avec une couleur opaque, la seconde ayant été appliquée après séchage de la première (R. SMITH, Le Manuel de l'artiste, Paris, Bordas, 1988, p. 157).
b) Qui donne une impression de luminosité et de légèreté. Synon. aérien, fluide, léger, lumineux, vaporeux. Quant au ciel, il est bleu et blanc, chose étonnante chez Delacroix; les nuages, délayés et tirés en sens divers comme une gaze qui se déchire, sont d'une grande légèreté; et cette voûte d'azur, profonde et lumineuse, fuit à une prodigieuse hauteur. Les aquarelles de Bonington sont moins transparentes (BAUDEL., Salon, 1846, p. 126). Ses ombres [de Cézanne], d'opaques qu'elles étaient quand il pratiquait le métier de Delacroix, s'éclairent progressivement et deviennent aussi transparentes que ses lumières, sans cesser de creuser merveilleusement le papier (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 156).
4. Qui laisse transparaître la lumière, qui est coloré par la lumière. Synon. translucide. Pour rendre les coquillages plus transparents, plus irisés, les décaper en les plongeant plus ou moins longtemps, suivant leur épaisseur, dans un bain d'acide oxalique largement coupé d'eau (ROUSSET, Trav. pts matér., 1928, p. 172):
À quel voyageur princier demeurant ici incognito, pouvaient être destinés ces fruits, des prunes glauques, lumineuses et sphériques comme était à ce moment-là la rotondité de la mer, des raisins transparents suspendus au bois desséché comme une claire journée d'automne, des poires d'un outremer céleste?
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 698.
P. anal. [En parlant de la peau d'une pers.] Dont la coloration évoque la translucidité de certaines substances. Peau, teint transparent(e). Quand le dernier jupon tombait, elle apparaissait d'une blancheur pâle, de cette neige transparente des blondes anémiques; et il éprouvait une continuelle émotion, à la trouver si blanche (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1272).
B. — P. anal. [À propos d'un corps, d'un milieu] Qui laisse passer une radiation, qui ne l'absorbe pas. Anton. opaque. Certains corps comme le soufre sont opaques pour la lumière (...) Ils sont au contraire transparents pour les ondes électriques, parce que ces cristaux étant beaucoup plus petits que la longueur d'onde, vis-à-vis de ces radiations ils doivent être regardés comme homogènes (H. POINCARÉ, Théorie Maxwell, 1899, p. 73). Le bismuth est transparent aux neutrons mais opaque au rayonnement gamma (MUSSET-LLORET 1964).
C. — Au fig.
1. a) [En parlant d'une pers.] Dont les sentiments ou les pensées sont faciles à connaître, à interpréter. Anton. impénétrable, secret1. Le fourbe est transparent, tout regard le pénètre; La trahison devient la chair même du traître (HUGO, Légende, t. 3, 1883, p. 104). Philippe était devenu transparent pour moi. À travers une membrane légère où battait un réseau de vaisseaux délicats, j'apercevais maintenant toutes ses pensées, toutes ses faiblesses (MAUROIS, Climats, 1928, p. 271).
b) [En parlant d'une institution, de son fonctionnement] Où la possibilité de contrôle est totale. Comptabilité transparente. Derrière tout cela, le but est clair: le crédit doit devenir transparent, chaque client doit connaître précisément le prix réel auquel les banques prêtent leur argentet pouvoir les mettre en concurrence (Le Point, 11 déc. 1979, p. 128, col. 3).
2. [En parlant de formes ling. ou symboliques] Dont le sens est facile à comprendre. Synon. clair, évident; anton. obscur. Et pourtant, comme cette langue transparente et fine, à mi-chemin entre Voltaire et Paul-Louis Courier, récompenserait un traducteur avisé, ayant le goût de son humble et délicat métier! (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 52).
Allusion transparente. Allusion dont le référent se laisse facilement deviner. Dans le discours qu'il [le président Roosevelt] prononça le 3 mars, devant le Congrès, pour exposer les résultats de la conférence de Yalta, il fit une allusion transparente à De Gaulle, en évoquant telle « prima donna » à qui son caprice de vedette avait fait manquer un utile rendez-vous (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 89).
3. a) INFORMAT. Mode transparent (de transmission). ,,Technique de transmission dans laquelle il n'existe aucune restriction concernant la configuration des données. Cette faculté permet la transmission de caractères ou de configurations de bits sans qu'aucune combinaison codée ne soit considérée comme une commande`` (DELAM. Télém. 1979, p. 89).
b) INFORMAT., TÉLÉMATIQUE. Qui n'affecte pas le contenu du message. Synon. neutre. Pour la D.G.T., la question ne se posait même pas. Le téléphone, la télématique, la vidéo-communication étaient des médias neutres, « transparents » (Le Monde dimanche, 12 déc. 1982, p. VI).
II. — Subst. masc.
A. — 1. a) Tissu ou vêtement destiné à être vu par transparence sous un voile de gaze ou sous une dentelle. Il est d'une exquise recherche de placer un transparent de taffetas, assorti de nuance avec la ruche, en dessous de la guipure (Journ. des demoiselles, juin 1849, p. 190b ds QUEM. DDL t. 16). Les murs sont tendus de rideaux ajourés, de jetés de lit au crochet sur transparents de couleur (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 247).
b) Voile ou vêtement transparent. Sous un transparent bleu ses bras sont nus, et au soleil ils ont la lumière tamisée qu'a le soleil dans un temps d'éclipse (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 281).
P. anal. De là je regardais au fond du jardin, à l'angle du parc, les amandiers, les premiers arbres dont le vent de septembre enlevait les feuilles, et qui formaient un transparent bizarre sur la tenture flamboyante du soleil couchant (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 49).
2. Feuille de papier réglée que l'on place sous une autre et qui permet d'écrire droit. Synon. guide-âne (s.v. guide-). Il tira de son buvard une autre feuille, ajusta dedans son transparent et recommença l'en-tête (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Hérit., 1884, p. 467).
3. a) Vieilli. Panneau coloré ou peint que l'on plaçait sur les vitres pour les orner de lumière. Dans une des nombreuses illuminations qui avaient lieu tous les mois, de 1789 à 1791, un bourgeois mit ce transparent: Vive le Roi ma Femme et Moi (STENDHAL, H. Brulard, t. 1, 1836, p. 320). Toutes les fenêtres étaient encadrées de feuillage et décorées de transparents; le plus remarquable, chef-d'œuvre d'un artiste du cru, offrait aux yeux ravis l'auguste tête de Louis XVIII, sur laquelle deux divinités allégoriques courbaient des branches d'olivier (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 105).
b) Panneau décoratif translucide que l'on place sur les parois d'une lampe. Elle découpe des transparents de papier pour les lampes. C'est du luxe économique, mais c'est du luxe tout de même (A. FRANCE, Bonnard, 1881, p. 443). Autour de la suspension, des transparents en couleurs, vues du Vésuve et de la Sicile (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 29).
c) Enseigne lumineuse, panneau d'affichage éclairé par transparence. [Son regard] finit par se fixer sur un transparent rouge, et se mit à épeler longuement et une à une les lettres noires:Chambres et cabinets meublés à louer au mois et à la nuit (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 342). Puis un ordre individuel succède à ce désordre momentané: les uns s'arrêtent au transparent des journaux où les nouvelles mobiles annoncent que Trotsky va habiter Monte-Carlo, s'attroupent autour des éditions spéciales qui s'amoncellent au coin des rues (MORAND, New-York, 1930, p. 62).
d) Écran translucide par derrière lequel on projette des ombres. Les formes vagues du fond, à peine entrevues jusqu'à présent, commencent à se discerner dans la brume, mais telles que des ombres chinoises à travers un transparent, plates, sans relief ni couleur (FLAUB., Tentation, 1849, p. 222). Mlle Saget, un soir, reconnut de sa lucarne l'ombre de Quenu sur les vitres dépolies de la grande fenêtre du cabinet donnant rue Pirouette. Elle avait trouvé là un poste d'observation excellent, en face de cette sorte de transparent laiteux (ZOLA, Ventre Paris, 1873, p. 752).
e) ARCHIT. Ouvrage sculpté à jour. Le « transparent » de la cathédrale de Tolède (...) illumine depuis 1732 le déambulatoire de l'église primatiale d'Espagne (Hist. de l'art, t. 3, 1965, p. 620 [Encyclop. de la Pléiade]).
4. Feuille transparente portant un texte ou un dessin, destinée à être projetée sur un écran ou à être vue sur une table lumineuse (d'apr. Documentation 1985).
5. a) Feuille transparente que l'on peut surimposer sur un dessin, sur une carte, pour donner des informations complémentaires (d'apr. MÉTRO 1975).
b) Synon. de calque. Ce qui existe, dans notre hypothèse (...), ce sont des formes, des mécanismes, et réciproquement la forme d'une chose ne peut en être détachée, comme on prend copie d'un dessin au moyen d'un transparent (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 317).
6. PEINT. ,,Préparation que l'on applique sur les couleurs, lorsqu'on veut leur donner plus d'éclat`` (JOSSIER 1881). Synon. glacis2.
7. TECHNOL. ,,Composant transparent destiné à protéger l'aiguille et le cadran d'un appareil, et, éventuellement, les dispositifs à fonction(s) de commande`` (Industries 1986).
B. — Littér., rare. Synon. de transparence (v. ce mot I A 2). Quand je m'asseyais contre une borne du chemin, je croyais apercevoir des visages me souriant au seuil des distantes cabanes, dans la fumée bleue échappée du toit des chaumières dans la cime des arbres, dans le transparent des nuées, dans les gerbes lumineuses du soleil traînant ses rayons sur les bruyères comme un râteau d'or (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 423).
REM. Transparemment, adv., rare. D'une manière claire. Synon. clairement. Pourquoi ne pas avouer sincèrementou le faire entendre assez transparemmentque c'est de soi qu'on parle (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1905, p. 76).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. a) ca 1375 se dit d'un milieu qui laisse passer la lumière et paraître avec netteté les objets (ORESME, Le Livre du Ciel et du Monde, éd. Menut et Denomy, 84d, p. 336); 1601 robbes transparentes (P. CHARRON, De la Sagesse, Trois Livres, p. 513); b) 1643 « translucide » pourcelaines transparentes (F. TRISTAN L'HERMITE, Le Page disgracié, p. 125); 2. fig. a) 1747 (Fr. GRAFIGNY, Lettres d'une jeune péruvienne, p. 107: sous le masque transparent de la plaisanterie); b) 1763 « qui laisse voir le sens » (J.-F. MARMONTEL, Poétique Française, p. 463: cette allégorie [...] simple et transparente); c) 1776 « qui laisse voir clairement la réalité psychologique » (J.-J. ROUSSEAU, Dialogues, p. 202: son cœur transparent comme du cristal); 3. 1781 se dit des couleurs qui en laissent paraître plus ou moins d'autres mises dessous (RAMOND DE CARBONNIÈRES, Lettres de W. Coxe à W. Melmoth, p. 17). B. Subst. 1. 1611 « plaque de verre » (L'ESTOILE, Mém., 2e p., p. 308 ds GDF. Compl.), attest. isolée; 2. 1664 « vitrage » (Ch. ROBINET, Conversation comique sur les œuvres de M. de Molière, 4e entrée ds BRUNOT t. 4, p. 551); 3. 1676, 6 nov. « vêtement couvert d'une robe transparente » (Mme DE SÉVIGNÉ, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 2, p. 442); 4. 1718 « feuille de papier réglée que l'on met sous une autre feuille pour écrire droit » (Ac.); 5. 1762 illuminations en transparens « motif décoratif destiné à être éclairé par derrière » (Ac.); 6. 1767 peint. « préparation employée pour faire ressortir les couleurs placées dessous » (DIDEROT, Salon, Œuv., t. XIV, p. 92 ds LITTRÉ). Empr. au lat. médiév. transparens (XIIIe s. ds LATHAM), comp. de la prép. trans « à travers » et parens, part. prés. de parere « apparaître ». Fréq. abs. littér.:1 599. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 237, b) 2 238; XXe s.: a) 2 346, b) 2 280.

transparent, ente [tʀɑ̃spaʀɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. V. 1370; tresparent, XIIIe; lat. médiéval transparens, de trans-, et parere « paraître ».
———
I Adj.
1 Qui laisse passer la lumière, et paraître avec netteté les objets qui se trouvent derrière. || « L'onde était transparente ainsi (cit. 22) qu'aux plus beaux jours » (La Fontaine). || Une eau limpide (cit. 1) et transparente (→ Limpidité, cit. 1). Cristallin.Le bruit, l'éclat de l'eau (cit. 2), sa blancheur transparente. || Des lacs transparents (→ Éphémère, cit. 3). || Ciel transparent (→ Météo, cit. 2). || Des nuées transparentes (→ Escadrille, cit. 2). || Rendre transparente une eau trouble. Clarifier.Cristal, verre transparent.Tissu transparent, assez fin pour qu'on puisse voir au travers. Vaporeux. || Un fourreau (cit. 7) de gaze transparente (→ Gaze, cit. 2). || Un voile (→ Imprégner, cit. 5), du tulle transparent; une mousseline (cit. 1) transparente. || Papiers transparents. Calque, cristal, soie (de).
Sc. Doué d'un coefficient de transmission proche de l'unité. || Un corps (cit. 1), un milieu transparent (→ Réfrangibilité, cit. 1), perméable à la lumière. || Tous les corps sont transparents, il n'y a qu'à les rendre assez minces pour que les rayons passent à travers (→ Feuille, cit. 14, Voltaire). || Spath transparent (→ Cristal, cit. 1).Substance transparente, milieux transparents de l'œil. Vitré (humeur vitrée, corps vitré). || Membranes transparentes ( Hyaloïde, pellucide).Par analogie :
1 (…) les expressions : émission, absorption, réflexion de la chaleur me paraissent aussi renfermer, ou suggérer des idées fausses. Un corps qui rayonne n'émet pas de la chaleur, il émet un rayonnement (de la lumière dans le sens le plus général du mot) qui peut, entre autres choses, provoquer un dégagement de chaleur, lorsqu'il vient à être absorbé (…) De même, ce n'est pas la chaleur qui se réfléchit, c'est le rayonnement. Toute la terminologie inventée par Melloni (diathermane, athermane …) doit disparaître. Elle n'est pas seulement pédantesque et inutile, elle exprime des idées fausses. Disons simplement transparent pour telle radiation, cela sera plus simple et beaucoup plus correct. Mais dira-t-on, le mot transparent évoque l'idée de lumière. Tant mieux, et c'est justement pour cela que je l'emploie, cela rappelle que ce qui se passe est bien du rayonnement, de la lumière dans le sens le plus général; mais pas du tout de la chaleur.
Ch. Fabry, Bulletin de l'Union des physiciens, juin 1913, in Œ., compl., p. 619 et sqq.
2 Cour. (incorrect en science). Translucide (ce mot étant relativement rare). || Des tasses transparentes (→ Flocon, cit. 4). || Une coquille (cit. 6) transparente. Diaphane.Des prunes (cit. 1) transparentes. || Des raisins couleur de pierre transparente (→ Dormir, cit. 30). Demi-transparence.
2 (…) et Chéri pouvait apercevoir, par la fenêtre ouverte, les feuilles printanières, raides et transparentes comme des lames de jade sous le soleil.
Colette, Chéri, p. 125.
3 Il se tut et, du doigt, il montra, dans une flaque de soleil, au bout d'une herbe, un limaçon, transparent comme une agate, qui mouvait avec hésitation dans la lumière ses deux cornes gélatineuses.
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 261.
Cette peau a toute la délicatesse (cit. 4) qu'il faut pour être transparente. || Joue brune et transparente (→ Étincelant, cit. 5). || Paupières transparentes (→ Offenser, cit. 22).Par ext. Diaphane, très pâle. || Teint transparent.
4 Ma main luit rose et transparente (…)
Hugo, Odes et Ballades, Ball. XV, II.
Fig. Qui tend à disparaître. || Elle se fait plus transparente, plus légère encore (→ Idéaliser, cit. 8).
3 Fig. Qui ne cache rien.Qui laisse voir clairement la réalité psychologique. || Son âme (cit. 65) était transparente et pure comme son teint (→ Repli, cit. 5). || Cœur (cit. 128) transparent comme le cristal. Limpide.
5 Je voudrais pouvoir en quelque façon rendre mon âme transparente aux yeux du lecteur, et pour cela je cherche à la lui montrer sous tous les points de vue, à l'éclairer par tous les jours, à faire en sorte qu'il ne s'y passe pas un mouvement qu'il n'aperçoive (…)
Rousseau, les Confessions, IV.
6 Le cœur d'une jeune fille allemande est transparent pour ainsi dire, rien de plus facile pour l'homme habile appartenant à la civilisation française que de lire ce qui s'y passe.
Stendhal, Romans et Nouvelles, « Le rose et le vert », V.
7 (…) c'était un homme assez transparent (…) On lisait facilement dans sa pensée.
J. Romains, Une femme singulière, VIII.
(V. 1790). Qui laisse voir le sens. || Une langue transparente (→ Étymologie, cit. 8). || Le mot (cit. 4) transparent ou opaque, évoquera toujours un sens donné. || Parole, allégorie, allusion transparente, facilement compréhensible, déchiffrable (→ Propos, cit. 12). Clair, évident.
8 (…) la divulgation d'idées générales (…) que tout le monde a entendu développer par lui à Magny et ailleurs, d'idées générales, toutes transparentes dans ses livres quand elles n'y sont pas nettement formulées (…)
Ed. et J. de Goncourt, Journal, t. V, p. 6, « Préface ».
Qui est visible par tous, qui n'est pas caché, masqué (en matière économique, fiscale, dans les affaires). || Une comptabilité transparente.
———
II N. m.
1 (1664; attestation isolée, XVIe). Panneau de matière très fine, peint ou non, derrière lequel on dispose des lumières pour produire un effet décoratif (par transparence, 2.). Tableau.(1782). Anciennt. Panneau d'affichage, où des lettres sont éclairées par transparence.
9 (…) les caves et les tavernes luttent d'enseignes illuminées et de transparents bizarres (…)
Nerval, Voyage en Orient, Introd., VI.
10 (…) je regardais au fond du jardin, à l'angle du parc, les amandiers, les premiers arbres dont le vent de septembre enlevât les feuilles, et qui formaient un transparent bizarre sur la tenture flamboyante du soleil couchant.
E. Fromentin, Dominique, III.
11 (…) à chaque fois qu'apparaissent aux transparents des journaux, les chiffres de la majorité écrasante du général Boulanger.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 26 janv. 1889, t. VIII, p. 12.
2 Archit., sculpt. Motif décoratif sculpté à jour et destiné à être éclairé par derrière (dans le gothique flamboyant, le baroque).
12 (…) nous visitâmes l'église de Brou; je fus émue par les gisants de marbre et par les petites vertus qui soutiennent les tombeaux; et personne ne m'obligea à admirer le « transparent » aussi affreusement travaillé que les pierres de Saint-Maclou.
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 61.
3 (1718). Feuille de papier réglée que l'on met sous une autre feuille pour écrire droit (par transparence). Guide-âne.
13 Il tira de son buvard une autre feuille, ajusta dedans son transparent et recommença l'en-tête.
Maupassant, l'Héritage, Pl., t. II, p. 7.
Film transparent, photo transparente. Diapositive. || Projeter des transparents au rétroprojecteur.
4 Anciennt. (1849, in D. D. L.; « vêtement couvert d'une robe transparente », 1676, Mme de Sévigné). Pièce de tissu opaque doublant un vêtement de dentelle, de voile.
CONTR. Opaque, trouble; brumeux. — Épais. — Caché, obscur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • transparent — transparent …   Deutsch Wörterbuch

  • Transparent — Transparent …   Deutsch Wörterbuch

  • transparent — TRANSPARÉNT, Ă, transparenţi, te, adj., s.n. I. adj. 1. Care poate fi străbătut de radiaţii electromagnetice (mai ales de lumină), fără ca acestea să fie absorbite sau difuzate; prin care se poate vedea clar, care lasă să se vadă limpede conturul …   Dicționar Român

  • transparent — trans‧par‧ent [trænˈspærənt, ˈspeər ǁ ˈspær , ˈsper ] adjective if rules, methods, or business dealings are transparent, they are clear and people can see that they are fair and honest: • The trade agreement between Japan and the US is more… …   Financial and business terms

  • transparent — transparent, ente (trans spa ran, ran t ) adj. 1°   Qui se laisse pénétrer par une lumière assez abondante pour permettre de distinguer nettement les objets à travers leur épaisseur. •   Tous les corps qui sont sur la terre, ou colorés, ou… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • transparent — Adj durchsichtig, durchscheinend erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. transparent, dieses aus mittellateinischen Bildungen zu l. pārēre erscheinen, sichtbar sein und l. trāns . Abstraktum: Transparenz; Nomen instrumenti: Transparent …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Transparent — Trans*par ent, a. [F., from LL. transparens, entis, p. pr. of transparere to be transparent; L. trans across, through + parere to appear. See {Appear}.] 1. Having the property of transmitting rays of light, so that bodies can be distinctly seen… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • transparent — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. transparentncie {{/stl 8}}{{stl 20}} {{/stl 20}}{{stl 12}}1. {{/stl 12}}{{stl 7}} napis, rysunek, malowidło o treści propagandowej, okolicznościowej, rocznicowej, mające duże wymiary, wykonane na tablicy… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Transparent — (von lat. transparens „durchscheinend“, trans „(hin)durch“ und parere „sich zeigen“) steht für: ein Spruchband mit Aussagen, Forderungen, Sprüchen etc., das im Zuge einer Demonstration öffentlichkeitswirksam getragen wird, siehe Transparent… …   Deutsch Wikipedia

  • transparent — »durchscheinend, durchsichtig (auch übertragen)«: Das Adjektiv wurde im Anfang des 18. Jh.s aus gleichbed. frz. transparent entlehnt, das auf mlat. transparens zurückgeht. Dies gehört zu mlat. trans parere »durchscheinen«, einer Bildung aus lat.… …   Das Herkunftswörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.